Le 4 Avril 2014, vous m'avez fait l’honneur de me confier la gestion de notre ville.

La tâche était rude : le défi était passionnant. SANNOIS était alors dans le réseau d'alerte de la préfecture du Val d' Oise, l'antichambre de la tutelle.

​Une dette de 38 millions d'euros dont dix millions d'euros d'emprunts toxiques ; trois millions quatre cent mille euros enfouis dans le déplorable contentieux de la cuisine centrale; des investissements en berne avec pour conséquence des bâtiments publics mal entretenus et une voirie très endommagée.

 

Avec mon équipe, nous avons relevé ce défi. Aujourd'hui, notre dette commune a largement baissé; elle s'élève encore à 31 millions d'euros. Nous sommes sortis des emprunts toxiques.

Nous avons soldé le contentieux de la cuisine centrale. Nous avons établi les fondamentaux d'un avenir d’espérance.

Ainsi nous avons retrouvé le chemin vertueux des investissements qui font et feront de SANNOIS, une ville toujours plus belle, toujours plus adaptée aux besoins de ses concitoyens, une ville où il fait bon vivre.

Notre colline sacralisée, notre troisième fleur conservée, des écoles agrandies et embellies, des rues rénovées, un stade refait à neuf, des transports améliorés, de nouvelles pistes cyclables, une animation culturelle dynamique et éclectique, des services modernisés, la fibre optique pour tous les foyers :

 

Tout cela nous l'avons réalisé, à votre écoute, avec toujours en ligne de mire l'intérêt général. Tout cela, nous l'avons réalisé sans augmenter les impôts .

Ma passion pour SANNOIS est intacte. Il reste tant à faire.

Portons ensemble, entre traditions et modernité, entre urbanisation et biodiversité, en privilégiant toujours l'homme dans son environnement, portons ensemble notre ville vers l'excellence.

Avec vous, pour chaque Sannoisienne et chaque Sannoisien.

 

Bernard JAMET

Chères Sannoisiennes, chers Sannoisiens,
UNE IDÉE À PARTAGER ?

RÉSEAUX SOCIAUX

© 2019 by  Gabriel Boulignac tous droits réservés